La découverte

L’Archéosite celte, édifié sur le lieu même de la découverte, vous conduit à travers le mystère des sépultures de la Vallée de l’Orne et vous invite à entrer dans le monde passionnant des chercheur de vestiges…

Qui aurait pu croire qu'en 1993, à l'issue de l'instruction d'un projet de lotir, la ville de Mondelange serait témoin d'une fabuleuse découverte archéologique ? Utilisée de 850 av. notre ère à 30 ap. J.-C., une vaste nécropole abritait une centaine de tombes (41 incinérations et 48 inhumations) appartenant pour la plupart à l'aristocratie celte. Sans l'intervention des archéologues, nul n'aurait pu se douter que 3000 ans plus tôt, ce terrain était jalonné de vastes tumulus et qu'à seulement une trentaine de centimètres sous terre, reposaient les vestiges d'une civilisation jusqu'alors oubliée...
Les pièces de mobilier funéraire exhumées nous livrent aujourd’hui quelques-unes des coutumes de l’âge du Fer et de l’époque gallo-romaine comme les poteries, déposées aux pieds d’un défunt, ou les armes repliées dans la tombe d’un guerrier.

vase

char

A noter surtout la présence remarquable d’un char à deux roues, du Vème siècle av. J.-C.qui accompagnait la dépouille d’une riche notable et qui suggère l’existence probable d’une élite féminine qui aurait régné de mère en fille dans notre région !

 

 

Les superbes bijoux en bronze, dont un fabuleux torque, mais aussi en fer et en verre, attestent du haut degré de civilisation de
nos ancêtres, et témoignent de l’art des joailliers d’antan, modifiant ainsi l’image de barbares vivants dans des huttes que nous ont laissée les auteurs anciens.

L’Archéosite celte, édifié sur le lieu même de la découverte, vous conduit à travers le mys
tère des sépultures de la Vallée de l’Orne
et vous invite à entrer dans le monde passionnant
des chercheur de vestiges…

 

bijoux